On se forme l'esprit et le sentiment par les conversations, Pascal

samedi 2 février 2019

Droit de propriété et modération

Le droit de propriété, dans la tradition libérale issue de Locke, est un droit naturel. Soit ! mais c'est un "droit", qui s'enracine dans l'effort fourni en vu de l'appropriation des biens et, surtout, qui est limité : "La raison nous dit que la propriété des biens acquis par le travail [et non, notez-le, par le capital] doit donc être réglée par le bon usage qu'on en fait pour l'avantage et les commodités de la vie. Si l'on passe les bornes de la modération, et que l'on prenne plus de choses qu'on en a besoin, on prend, sans doute, ce qui appartient aux autres" [Traité du gouvernement civil, chap. VI].
La théologie rationnelle d'un des pères du libéralisme le conduisait à une doctrine de la modération en parfaite opposition avec les dérives insensées de la possession sans limites dans lesquelles on voit la conséquence de l'idéologie libérale (ou néo-libérale). C'est par un raccourci trop facile qu'on parle de la pensée libérale, comme si elle était d'un seul bloc. Pris au sérieux, le principe de limitation de Locke conduirait à des politiques publiques que l'on qualifierait aujourd'hui de "socialistes" (si le terme de socialisme désignait encore quoique ce soit de significatif) ! Voyez ce qu'il advient lorsqu'on refuse de céder aux simplifications faciles et aux clichés !

1 commentaire:

Unknown a dit…

L'être humain est naturellement celui qui est appelé à avoir un droit de propriété. Ainsi le soulignez-vous à travers la pensé de Locke: le droit de propriété est un droit naturel. Il faut dire que chaque personne humaine est portée par cette dimension d'avoir un bien qui d'une part le définit comme étant un humain et d'autre part qui l'appelle à la responsabilité. Le droit de propriété est une force à mon sens vitale qui donne l’existence à l'homme. Si le droit de propriété est un droit naturel, la question se pose de l'acquisition de propriété. Comment cette force naturelle s'actualise dans les processus de l’acquisition d'un bien et des biens dans la vie d'un individu? Vous évoquez bien la question du travail, sa place absolue dans l'acquisition de propriété. Le travail apparaît ici comme le régulateur du droit naturel de propriété. La modération comme valeur humaine est une exigence qui s'applique dans le quotidien, dans les processus de l'acquisition de propriété.La modération est la limite qui s'impose à la conscience de l'homme, d'une part de prendre seulement ce qui lui est dû et ce qu'il gagne au travers de son travail et l'invite à ne pas dépasser les bornes pour n'est pas empiéter sur le droit de propriété des autres. Tout être humain est porté par le droit de propriété, quitte à le vivre dans son quotidien avec modération pour un monde de partage.
Pater MATONDO (identifiant blog groupe facebook EAD: Juliette Bertrand)