On se forme l'esprit et le sentiment par les conversations, Pascal

lundi 2 mars 2009

Torture en Espagne ?

Selon une dépêche de l'AFP, du 2 mars 2009, deux membres de l'ETA auraient été torturés par des gardes civils espagnols. On croyait l'affaire de la torture définitivement réglée en Europe ? Bienvenue dans le monde réel !

"Quinze gardes civils espagnols seront sans doute jugés pour des tortures présumées subies par deux membres de l'organisation indépendantiste basque armée ETA arrêtés en 2008, a-t-on appris lundi de source judiciaire.
Le juge d'instruction chargé du dossier a décidé de poursuivre l'enquête pénale, en estimant qu'il existe des indices de la commission de délits de tortures et blessures subies par Igor Portu Juanena et Mattin Sarasola Yarzabal", a indiqué le Tribunal supérieur de justice du Pays Basque dans un communiqué.
Ces deux membres présumés de l'ETA avaient été interpellés le 6janvier 2008, à Arrasate-Mondagon, au Pays Basque espagnol (nord), quelques semaines après l'assassinat de deux gardes civils espagnols en mission de renseignement à Capbreton (sud-ouest de la France) par un commando de l'ETA.
Le lendemain de son arrestation, Portu avait notamment dû être hospitalisé, souffrant de plusieurs blessures, dont une côte fracturée.
L'activiste basque avait déclaré avoir été victime de tortures pendant son arrestation et la justice espagnole avait ouvert une enquête préliminaire. Au total, 15 gardes civils sont soupçonnés dans ce dossier.
Le ministre socialiste espagnol de l'Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba, avait à l'époque assuré que les gardes civils avaient "scrupuleusement" respecté la législation antiterroriste et qu'ils avaient dû "employer la force" pour interpeller les deux activistes.
L'ETA, qui est inscrite sur la liste des organisations terroristes de l'Union européenne, est tenue pour responsable de 825 morts en bientôt 41 ans d'attentats à l'explosifs et d'assassinats pour l'indépendance du Pays Basque."
Enregistrer un commentaire