On se forme l'esprit et le sentiment par les conversations, Pascal

mardi 8 mars 2011

Le bien et le mal, Apostrophes (9/10/1981)

Il était un temps, désormais lointain et entièrement révolu, où l'on pouvait assister sur la télévision publique à des émissions littéraires tout simplement inconcevables aujourd'hui. Celle surtout de Bernard Pivot, "Apostrophes", qui, dix ans durant, de 1975 à 1985, sera diffusée sur Antenne 2 tous les vendredis soir à 21h30 avec un succès considérable, et où conversaient, ils s'écharpaient parfois même copieusement, écrivains, philosophes, cinéastes, intellectuels, souvent la clope, le cigare ou la pipe au bec - imaginez donc cela aujourd'hui ! - dans des débats parfois de très haute volée. Certaines émissions d'Apostrophes sont restées légendaires : l'entretien, le 9 décembre 1983, avec Soljénitsyne dans laquelle, là, Pivot était tout simplement écrasé par la stature immense du bonhomme ; ou encore celui qu'il réalisa, en septembre 1979, avec Marguerite Yourcenar dans sa maison de l'Isle des Monts-Deserts, aux Etats-Unis ; sans parler de la fameuse émission du 22 septembre 1978 où l'écrivain américain, Charles Bukowski, était arrivé fin saoûl sur le plateau, vida en direct un litre de vin blanc, et insulta les invités présents, tout en caressant le genou de sa voisine, avant de quitter la scène, menaçant hors-champ un garde de son couteau, face à un Pivot goguenard. Et l'on voudrait que, trente ans plus tard, on soit devenus plus libres !
Le 9 octobre 1981, étaient réunis - bien plus sagement, il est vrai - sur le thème du bien et du mal, quatre grands esprits - Alain Daniélou (le frère du cardinal et théologien Jean Daniélou, à propos de son livre Le chemin du labyrinthe), le grand écrivain anglais Anthony Burgess (La puissance des ténèbres), l'historien Jacques Le Goff (La naissance du purgatoire) et George Steiner (Le transport de A. H.) - ferraillant dans une discussion passionnante, où se mêlent réflexions métaphysiques, théologiques et analyses historiques :

  • www.ina.fr

    Merci à Cécile Odartchenko de m'avoir signalé, dans son message, que pendant quinze jours les émissions de Pivot sont en accès gratuit sur le site de l'INA. Une occasion à saisir, ça ne fait pas de doute !
  • Enregistrer un commentaire